lundi 14 juin 2010

Niam baï.

Ce qui est marrant quand on est enfant d'émigré cambodgien, c'est que la première chose qu'on vous apprend à dire en khmer est « niam baï », ce qui veut dire « manger ». Et la première chose que vous apprenez à dire quand vous allez au Cambodge plus tard, c'est « ot kliene té », ce qui veut dire « je n'ai pas faim », parce qu'on vous donne tellement de bouffe que vous n'en pouvez plus. Pour les khmers, la nourriture c'est aussi important que de respirer. Même plus important, on peut retenir sa respiration quand on mange, et c'est peut être pas super pratique mais au moins ça prouve une chose: la bouffe, pour les cambodgiens, c'est la vie. Les khmers mangent tout le temps, le matin au petit dej', entre les repas, le midi, au goûter, le soir, tout le temps.

Mais il y a une distinction entre la manière de manger à la cambodgienne et celle à la française. Déjà, contre toute attente, les khmers ne mangent pas avec des baguettes en général. Ils mangent avec une fourchette et une cuillère. Pourquoi? Parce que les khmers n'ont pas été sinisés. Ensuite, quand un cambodgien apprécie le repas qu'il est en train de manger, il le mange lentement, pour mieux l'apprécier, c'est un signe de politesse envers son hôte. Si il mange un repas rapidement, ça veut dire que c'est très mauvais et qu'il veut en finir au plus vite. Chez les français, c'est exactement le contraire.

Je me souviens donc d'un jour où nous étions chez de la famille en Bretagne, enfin de la famille, un très bon ami à mon père quoi, et nous sommes restés quelques jours chez eux. M'enfin pas longtemps. Ceci pour deux choses: premièrement, mon père déteste profiter de l'hospitalité des gens, et deuxièmement, autant lui que mon frère détestent dormir à l'extérieur puisqu'ils sont insomniaques et qu'au bout de trois heures alors que personne n'est réveillé, eux se retournent déjà dans leurs lits respectifs se demandant quand le soleil va se lever et s'ils peuvent se permettre d'aller dans le salon pour regarder la télé. En plus mes parents sont des maniaques de la propreté, et en Bretagne ils sont plutôt bordéliques. Mais passons.

Ce jour là, nous avons eu droit à un bon repas breton dans les règles de l'art avec un agneau des prés salés, c'tait trop bon sa race d'ailleurs, et puis en dessert, du riz au lait. Moi et mon frère, on a été pendant très longtemps intolérants au lactose ce qui fait que nous étions très peu habitués aux desserts qui n'étaient pas préparés à base de lait de soja ou de coco, mais ça passait assez bien, surtout pour une première fois.

Par contre, papa...

Alors attention. Si je dois admettre une chose, c'est que papa sait tout manger. Tout. Il peut tout avaler sans broncher une seule seconde et sans que rien n'y paraisse un seul instant. C'est son air stoïque qui fait tout le travail, il est super doué pour ça. Il sait tout manger, mais ça ne veut pas dire qu'il apprécie tout. Et il y a deux choses qu'il déteste particulièrement: la frangipane, il dit que ça sent la pâte de scarabée (?), et... Le riz au lait. Me demandez pas pourquoi, (mode préjugé /on) c'est du riz, donc comme tous les asiatiques il devrait aimer ça (mode préjugé /off), oui, mais du riz cuit dans du lait de vache. Et déjà que papa n'est pas très « dessert », si en plus il y a du lait de vache, lui qui n'y est plus du tout habitué, vous pouvez être sûr qu'il va détester ça.

Alors avance triomphante ma tante
(qui est française et très bonne cuisinière), avec sa casserole de riz au lait fait maison et qui en sert à tout le monde même à mon papa qui regarde longuement son bol avant de prendre sa cuillère. Il ne laisse rien transparaître. C'est un maître dans l'art du déguisement. C'est le master super over giga méga prophète du « ne rien laisser paraître ».

Il regarde encore le bol.

Il prend sa cuillère.

Et là, ni une ni deux, il engouffre son bol en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Il a séché le riz au lait comme je ne l'ai jamais vu finir un dessert. Mon père, qui a l'habitude de prendre son temps pour manger parce que « tu sais a l'hôpital on doit toujours langer vite alors à la maison je mange très lentement » a fini son bol de riz au lait en trente secondes top chrono.

Bien évidemment, il avait fini avant tout le monde.
Bien évidemment, ma tante l'a remarqué. Bien évidemment, comme elle est française elle s'est dit que c'était tellement bon qu'il a fini son bol super rapidement. Et bien évidemment, elle l'a resservi. Deux fois.

Voilà pourquoi mon père est un héros.
Parce qu'il a réussi à manger trois bols d'un truc qu'il déteste sans broncher une seule seconde. Et ça, c'est vraiment trop fort.

Mais plus sérieusement, ce que je voulais dire ici c'est qu'encore une fois, les incompréhensions inter culturelles ont triomphé. Mais un jour, mes frères, la culture métisse triomphera, et l'obscurantisme sera anéanti sous une tonne de riz au lait et de durion

...

Si vous avez compris quelque chose à cet article, laissez un commentaire, je vous en prie.

14 commentaires:

Journal d'hirondelle a dit…

j'avais écris un long pavé et il n'a pas été validé... tout ça pour dire que chaques fois que je lis un de tes nouveaux articles je l'apprécie comme c'est impossible d'apprécier. Je suis sans nul doute une grande fan de ton blog, un jour je suis tombée dessus alors que je cherchais un prénom khmer, mon chéri étant lui aussi de ce magnifique endroit. J'y ais passé des heures, des heures mémorable pour finir de lire chaqu'un de tes articles, sache que le prénom tévy m'a toujours plus mais que là, j'en suis tombée amoureuse. Merci pour tous ses magnifique articile et continue d'écrire!

Journal d'hirondelle a dit…

Excuse mon orthographe, je ne suis pas vraiment douée

tévouille a dit…

Et bah je t'en prie, je continue, je persiste et je signe! Et Tévy c'est le prénom de la déesse du bonheur, c'est trop la classe, je sais :D

Journal d'hirondelle a dit…

oui je sais j'aime vraiment Tévy mais je chercherais un prénom pour le coller devant ou derrière tévy et je trouve pas si par hazard tu as une idée merci de me la dire.

tévouille a dit…

Bah, moi les prénoms khmers que je connais c'est Sophea et Sopheak (je ne connais pas leur signification), j'ai une petite cousine qui s'appelle Sovandara (prononcer le "v" en "b" et rouler le "r"), Sovan veut dire trésor, et Dara veut dire les étoiles (donc je suppose qu'il y a un truc à en tirer), j'ai une autre nièce qui s'appelle "sé coyt", ce qui veut dire "la perle", j'aime beaucoup le prénom de ma tante, Sarina, et celui de sa fille Daravy.

Sinon, il est très rare que les enfants métisses portent un prénom qui ne soit que khmer (j'ai de la chance, parce que ma mère adore les prénoms cambodgiens), mais en général ils portent des prénoms composés avec un prénom khmer et un prénom français: mon petit frère s'appelle Moni-Paul, "moni" signifie "bonheur", mon neveu s'appelle "Sam-Pirum" (aucune idée de ce que Pirum signifie).

Et puis je pense que traditionnellement, "Tévy" n'est pas un prénom qui se compose, puisqu'il est le prénom d'une déesse, et donc qu'on ne le mélange pas avec une autre signification. Et très franchement, si tu veux trouver un prénom khmer, tu n'as qu'à demander aux parents de ton copain, ils pourraient t'aider de ce côté là. Moi si je devais choisir un prénom khmer, pour ma future fille par exemple, ce serait un prénom de fleur, je pense. En général, ils sont très beaux.

Waria a dit…

Slt Tevy,
c'est marrant parce que mon "histoire" est assez similaire à celle de "Journal d'hirondelle". Je suis une française amoureuse d'un khmer et du srok khmer. Je cherchais aussi des prénoms cambodgien sur le net, en ayant déjà en tête d'appeler ma fille Tevy, si j'en ai une un jour. Je suis donc tombé sur ton blog de cette façon. Ton premier article m'a beaucoup plu, car je me demandais comment un enfant ayant un prénom étranger le vivrais en France. J'aime beaucoup ton blog, et ton style d'écriture. Merci de continuer à raconter tes anecdotes et ta vision des choses.

Waria a dit…

Au passage, voici la meilleure source d'inspiration que j'ai trouvé pour les prénoms khmer. http://www.khmer-network.com/content/view/14/27/

tévouille a dit…

Et bah de rien, tout le plaisir est pour moi, les gens :). Quand même trop déçue de me rendre compte que je ne serai plus la seule Tévy en France (ouais y'en a une autre mais bon, ahem. Moi j'suis mieux :p) et que d'autres petits bébés métisses comme moi porteront mon prénom. Aah la vie de star, j'vous jure.

Sébastien a dit…

Pour le prénom Sophea je pense que c'est un dérivé de Sopheap qui veut dire "fille douce". C'est le prénom de mon amie :)

Même si notre fille ne s'appelle pas vraiment Tévy mais Sovantévy (Déesse dorée) tu peux partir du principe que tu n'es plus la seule en France à porter ce patronyme extra-ordinaire.

tévouille a dit…

@Sebastien, ah mais j'ai jamais été la seule en France a porter ce prénom, je connais une autre Tevy, mais je me suis toujours sentie la seule et l'unique, et j'ai toujours aimé ça :p

Journal d'hirondelle a dit…

Alors en premier merci à Tévy, je crois vraiment que je vais lui donné ce prénom à mon futur enfant! A propos étant suisse je ne vais pas donner naissance à une française Tévy mais bien a une suissesse =). Pour les parents de mon amour je ne peux pas vraiment leur en parler maintenant pour de mutliple raison. Je resterais fidèle lectrice de ton blog.

tévouille a dit…

*marseillaise* Et bien Journal d'hirondelle, la France ta salue! *marseillaise* =D

Brigitte a dit…

Bonjour Tévy!
Je suis la maman d'une Tévy également, et c'est de son blog où tu as laissé un commentaire que je suis venue sur le tien et je dois dire que j'apprécie beaucoup! Je reconnais beaucoup de choses dans ce que tu décris, j'ai été mariée 24 ans avec un Cambodgien, j'ai eu 4 enfants mi-khmer mi-barang et je suis allée au Cambodge 4 fois; Pays que j'aime et que j'aimerai toujours.
Il y a beaucoup de Tévy en France car c'est un prénom très répandu chez les Cambodgiens; Je connais une Bopha-Tévy et une Anne-Tévy!!
bonne continuation à toi. Je serai à présent fidèle lectrice!

LGV a dit…

Très sympa comme article ! j'adore le ton et les expressions qui donnent l'impression de lire un humain et non une machine !!!