mardi 2 juin 2009

La khmérification.

J'ai dit plusieurs fois que j'adorais les mélanges, les métissages, et j'ajouterai même que c'est ce qui fait ma toute ma personnalité: la tolérance envers ce qui est différent, la curiosité pour tout ce qui est nouveau, comme les mélanges surprenants mais non moins détonants. Malheureusement, il y a des limites a la tolérance et il y a certaines choses que l'on ne peut mélanger: le sucré-salé c'est très bon, mais la salade de fruits a la mayonnaise, beaucoup moins, et le mélange des styles et la fusion je trouve ça génial, mais cette fille, là bas, qui a mis ses après-skis avec une minijupe et un débardeur par 35°, elle est fucking ridiculous.

Je dois dire que je ne savais pas à quel point les cambodgiens adoraient « khmerifier » tout et n'importe quoi jusqu'au fameux jour où les premières fraises de la saison sont arrivées chez moi. Elles m'attendaient, là, baignant dans leur jus, après une journée de travail épuisante et un trajet en transports interminable. Alors en les voyant là, m'appeler, me supplier de les manger, je me suis empressée de sauver ces pauvres fraises agonisantes en prenant un bol, une grande cuillère, et surtout une portion qui aurait fait pâlir Hulk lui même.

J'étais au courant que les khmers aimaient manger les fruits acides avec du sel, je croyais même que c'était une habitude française, mais là, franchement, quand j'ai pris une grosse cuillerée de fraises au sel, j'ai été surprise, voire même presque dégoutée. Le melon avec du sel, passe encore, on mange bien du jambon cru avec, mais les fraises au sel... Sacrilège. Là, désolé, mais ça ne marche pas.

Pour la petite histoire, ma belle-mère mange toujours ses fraises avec du sel. Elle trouve ça délicieux. Ca je veux bien, même si je pense toujours au fond de moi que c'est un sacrilège. M'enfin, tata, pourquoi le saladier entier? Et moi, les fraises, je les mange comment si tu les fais toutes au sel hein?

Alors oui, je suis pour la tolérance, le partage des opinions, la fusion des cultures, les mélanges... Mais manger des fraises avec du sel, c'est comme manger du riz avec du nutella: comme ça, ça a l'air d'une bonne idée, mais quand on essaye, au final on aurait préféré ne jamais l'avoir eue.

1 commentaire:

aekaparamita peanor a dit…

KhmérIFICATION... Oups?Khmérisation, mais sûrement pas ça ! Pauvre Tévy, salade de fruits à la mayonnaise... ? C'est exact que les cambodgiens sont capables de khmériser à peu près tout mais les fraises au sel... "Pour la petite histoire, ma belle-mère mange toujours ses fraises avec du sel", foi de cambodgien je vous assure que ce n'est pas cambodgien et "Mais manger des fraises avec du sel, c'est comme manger du riz avec du nutella" j'adore votre humour nutellistique. Fraises à la crème Chantilly ou salade de fruits without mayonnaise, c'est bien meilleur et même... so khmer !
Bonne continuation,